Salut Alex,

Peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de ClubMedecine.fr ?

Je m’appelle Alex, je suis en ce moment étudiant en 6ème année de médecine à la faculté de Nancy. J’ai 24 ans, bientôt 25 et je m’apprête à passer les ECN, le deuxième concours très déterminant que les étudiants en médecine sont amenés à affronter.

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre des études de médecine et d’aller en PACES ? Avais-tu de la famille déjà dans le milieu ?

Pour être honnête je n’ai jamais eu de vocation comme c’est souvent le cas pour la médecine. De manière générale la science m’a toujours intéressé et plus particulièrement les sciences de la vie. Ne venant pas de ce milieu, l’idée de devenir médecin ne m’avait même jamais traversé l’esprit avant la terminale.

Un ami d’enfance qui venait d’un autre lycée s’était lancé en médecine un peu au hasard, j’en ai entendu parler, je lui ai demandé de m’inviter sur Nancy pour me faire visiter la fac. A partir de ce moment là, c’était décidé j’allais tenter ma chance.

Du coup comme je l’ai dit mes parents ne sont pas du tout dans le milieu bien au contraire, mon père est ouvrier carrossier-peintre de formation, ma mère quant à elle est maîtresse de maison et s’occupe d’enfants en difficultés placés dans un foyer.

Peux-tu nous dire quel a été ton classement en PACES ? Etais-tu primant ou doublant ? Quelle filière as-tu choisi ? As-tu une idée de ce que tu veux faire plus tard ?

Je n’ai jamais été un bosseur dans l’âme. Autant dire qu’arriver en PACES (PCEM1 à l’époque puisque j’ai connu les deux systèmes) a été un choc pour moi. J’ai d’emblée adopté un rythme convenable qui m’a permis d’avoir des bons classements avec le tutorat puis rencontrant quelques difficultés avec mes amis de l’époque je me suis vite retrouvé seul, j’ai perdu le moral, j’ai un peu abandonné.

Au premier semestre j’étais 613 ème je crois, en me battant j’aurais pu espérer quelque chose mais j’ai continué à ne plus faire grand chose pour finir dans les 700 au deuxième semestre.

L’année d’après était différente, la PCEM1 est devenue PACES, la base des cours était la même mais il y a eu beaucoup de changements. J’étais tout de même avantagé comme tous les doublants (ou carrés), j’ai essayé de travailler de manière plus soutenue mais là encore je ne suis pas vraiment un modèle en ce qui concerne la quantité de travail. Néanmoins j’ai fini ma deuxième PACES au 170ème rang sur un peu plus de 2500 personnes. 

Depuis le début, je me suis inscrit en fac pour faire médecine et rien d’autre. J’ai donc passé uniquement ce concours et suivi uniquement les UE spé médecine. C’est dans cette filière que je suis donc aujourd’hui. Avec pour objectif d’avoir le meilleur classement possible aux ECN.

De nombreux stages m’ont plu notamment la gynécologie obstétrique, l’hépato-gastro-entérologie et j’ai toujours aimé la médecine interne, malheureusement peu connue du commun des mortels  Mon futur classement me permettra de choisir ma future spécialité.

As-tu trouvé la transition entre le lycée et la fac très difficile ? Pourquoi ?

Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai jamais été un bosseur. Sauf qu’au lycée, et plus particulièrement dans un lycée privé comme c’était mon cas, les profs te poussent, s’ils voient que tu as du potentiel ils ne te lâchent pas.

J’ai eu la chance de tomber sur des profs vraiment cools avec moi, en particulier une prof de Maths dont j’ai le souvenir qui m’a toujours défendu aux conseils de classe en pensant que l’année d’après je me mettrai à bosser sérieusement. Malheureusement je ne lui ai jamais donné raison, j’ai passé mon bac en bossant juste ce qu’il faut.

La PACES ca change radicalement, même si des prépas gratuites ou payantes existent pour te stimuler on est dans le grand bain et on y nage tout seul. Personne pour t’aider à part d’éventuels amis qui peuvent te soutenir. A 18 ans on n’est pas matures, la PACES ça chamboule tout. Psychologiquement ça peut être très dur. L’ambiance du concours, de compétition ca stimule certains, ca stresse beaucoup d’autres. Je pense qu’il faut rester calme, prendre les jours les uns après les autres, essayer d’avoir le moins de retard possible puisque du retard on en aura forcément.

Et puis en général pour beaucoup, l’arrivée en PACES est souvent synonyme d’arrivée dans une nouvelle ville, un nouvel appart, seul le plus souvent. Mettez tout ça ensemble et vous obtenez un mélange pas très facile pour assurer, se concentrer sur son année et réussir. Ajoutez encore l’impossibilité de poursuivre un sport ou une activité qui nous tenait à coeur, de voir beaucoup moins ses amis ou sa famille. En bref je ne veux pas effrayer les futurs PACES mais il faut bien avoir en tête que c’est une année difficile.

Où as-tu habité pendant cette année ? Pourquoi avoir fait ce choix ?

Comment gérais-tu les courses et le linge à laver ?

Avec mes parents, quand on a su que j’allais tenter médecine, on a cherché un appart assez proche de la fac. Après quelques visites on a trouvé ce qu’il me fallait. J’avais un appart un peu plus grand que la moyenne des apparts étudiants. J’y vivais seul. J’étais à 15 minutes à pied de la fac ce qui était important pour moi n’ayant pas le permis pendant ma PACES.

A mon époque, je savais que tous mes amis qui allaient faire médecine cherchaient un appart sur Nancy donc je ne me suis pas trop posé de questions et j’ai fait de même. En PACES on n’a pas besoin de grand chose ; de l’eau de l’électricité et un toit sont normalement suffisants ahah ! Blague à part, j’avais la télé, mon ordi, et tout le confort nécessaire.

Ca ne m’a pas forcément tiré vers le haut. Je pense à tous les après-midi perdus devant la télé ou sur internet … Pour la petite histoire j’y suis encore actuellement donc il m’a bien plus mon appart ahah

J’ai la chance d’avoir des parents très protecteurs, très attachés à moi encore aujourd’hui d’ailleurs. Du coup je rentrais la plupart des week end et mes parents faisaient les courses pour moi. Cela m’arrivait aussi d’aller faire quelques courses au supermarché sur le chemin de la fac. Pour le linge c’était la même histoire ; tous les week end ma mère me le lavait et je repartais le Dimanche soir à Nancy avec de quoi m’habillait pour la semaine. Occasionnellement quand je restais à mon appart je pouvais aller à la laverie en tram mais c’était assez rare.

Comment prenais-tu les cours à la fac ? Ordi, à la main ? Tu avais déjà les polycopiés ?

J’ai toujours été un peu vieux-jeu. Pendant ma PACES, les ordis commençaient déjà à envahir les bancs de l’amphi et je sais qu’aujourd’hui la plupart des étudiants en ont un à la fac. Mais moi je prenais tous les cours sur des copies doubles, j’avais mon petit rituel ; je notais toujours la date, le nom de l’UE et du prof.

Ca me permettait aussi de quantifier à chaque fois le travail que j’avais à fourni pour apprendre tel ou tel cours. Je me repérais au nombre de copies doubles. J’arrivais à noter tout ce que le prof disait sans avoir recours ou très rarement aux podcasts, je reprenais les schémas comme je le pouvais avec mes crayons de couleur surtout en anatomie !

Beaucoup prenaient en photo les diapo, moi j’ai essayé au début et j’ai vite abandonné ! La plupart des diapos étaient disponibles sur la plateforme de la fac. J’allais parfois chercher les poly du tutorat qui pouvaient m’aider à mieux comprendre des notions un peu compliquées. Mais un stylo, du papier et ma tête étaient le plus souvent suffisants à reprendre les cours et à les bosser le soir !

J’ai une qualité c’est que je retiens énormément de choses à partir du moment où je suis attentif en cours. Des amis à moi n’arrivaient pas à écrire tout en étant attentifs ! Moi je me souviens que les cours me passionnaient la plupart du temps, alors je reprenais à la main tout en assimilant les notions importantes. Le soir du coup c’était une grosse partie du travail qui était déjà faite !

 

As-tu eu des coups de mou ? Si oui, comment faisais-tu pour rebondir rapidement ?

Je pense que celui qui dira qu’il n’a pas de coups de mou en PACES n’existe pas ou alors il ment ! Pour toutes les raisons que j’ai citées plus haut, c’est une année extrêmement difficile, différente, bouleversante et innatendue !

Avec la meilleure volonté du monde il y a toujours des moments où l’on doute, où on a l’impression de tout oublier ! Mais avec le recul c’est plutôt bon signe ! Comme on dit souvent si on a l’impression d’avoir oublié notre cours c’est qu’on l’a appris au moins une fois ! Et pendant la suite du cursus c’est quelque chose que l’on entend tout le temps !

Bref on peut craquer, se remettre en questions, douter ou hésiter mais c’est humain ! Quand on tourne un peu en rond qu’on arrive plus travailler, je pense qu’il faut faire autre chose, se vider l’esprit ! Retrouver ses parents, sa famille, ses amis et pourquoi pas se faire un petit ciné occasionnellement ou quelque chose comme ça ! Ca permet de repartir de zéro et de refaire le plein de motivation ! Essayez les séries médicales à la Dr House ou Urgences … ca motive ! :p

T’es-tu autorisé des sorties pendant cette année ? Quel genre de sorties ?

Beaucoup trop ! Je me souviens d’une fois après mes résultats, j’ai fêté ça avec des amis qui étaient en P2 lol ! j’ai vécu une soirée beuverie avant l’heure ! Au moment où tous les paces étaient dans leur bouquin je me bourrais la gueule en boîte de nuit ! C’était relativement rare heureusement ! A l’époque je sortais pas mal avec ma cousine en boîte et came permettait aussi de penser à autre chose.

Puis pendant ma deuxième PACES j’ai fait des rencontres, des amis que je côtoie encore aujourd’hui et chez qui j’allais parfois où avec qui je pouvais sortir ! Ne suivez pas mon modèle franchement ! Sortez le moins possible mais ne vous l’interdisez pas non plus ca n’a aucun sens ! Sachez mettre le paquet sur les cours mais comme je l’ai déjà dit, parfois on en a besoin ! Alors sortez occasionnellement allez voir des films, des concerts, des évènements sportifs ! La culture c’est indispensable !

Niveau alimentation, comment gérais-tu la chose ? Plutôt malbouffe rapide ou tu essayais de manger sain ? Tu cuisinais toi-même ?

J’avoue tout pour l’alimentation c’était lamentable, j’ai du prendre plus de 10 kgs à l’époque ! Le quick était juste à côté de la fac alors j’avais vite fait de préférer m’y arrêter plutôt que de cuisiner ! La cuisine est venue plus tard dans ma vie, en P2-D1 ! mais en PACES c’était horrible !

Or c’est une grosse erreur, l’alimentation c’est super important ! D’ailleurs vos cours de PACES vous le démontreront mieux que moi ; les glucides pour le cerveau ! Les bons lipides etc… Il faut se forcer à manger équilibré et si ça vous embête, pensez aux restaurants universitaires ! Bon après je ne passais pas ma vie dans les fast food, j’avais une alimentation digne d’un étudiant ! Des pâtes une boîte de sauce tomate et un cordon bleu et le tour était joué !

Quel a été pour toi la chose la plus compliquée cette année ?

Le plus compliqué c’était de bosser tout simplement ! J’avais du mal, je ne compte même plus les après-midi que j’ai perdu devant la TV ! A un moment je connaissais toutes les émissions par coeur ! Mais il faut se faire violence ! Il ne faut pas se dire « est-ce que j’ai envie de bosser ? » Faut juste s’y mettre, se dire qu’on est une machine et emmagasiner les pages ! Relire relire et toujours relire pour savoir ses cours sur le bout des doigts ! Mais pour moi je pense que le plus compliqué c’était le travail !

Tu vas bientôt passer l’ECN, y’a t-il quelque chose que tu appréhendes en particulier ?

Ai fil des années j’ai appris à passer des examens, je suis blasé maintenant … et rodé ! Ca ne me fait plus stresser alors pour l’instant je n’appréhende pas du tout l’arrivée imminente des ECN, je prends les jours les uns après les autres ! Bien sûr le jour J ce ne sera pas la même chose, ca va être tellement bizarre de se dire qu’on joue notre vie à nouveau sur un concours face à 8000 autres étudiants en médecine ! Ce que j’appréhende c’est d’avoir un mauvais classement mais là encore il n’y a pas 36000 solutions ! Il faut bosser

Un petit mot de la fin ? As-tu quelque chose à ajouter ou un conseil à donner pour les futurs étudiants en PACES ?

N’écoutez personne pendant votre PACES ! Restez focus sur votre parcours ! Personne ne vous connaît mieux que vous même ! Chacun a sa méthode de travail ! Des méthodes fonctionnent pour certains mais n’iront pas à d’autres ! Faites une prépa si vous en avez besoin ! Un groupe d’amis est souvent nécessaire pour garder la motivation à plusieurs ! Chacun a son rythme, ses envies, ses besoins et combien de fois vous entendrez : »moi je bosse 15h par jour » « je ne me douche même plus » et toutes ces phrases qu’on vomit en première année ! Si vous faites la PACES c’est sûrement votre vocation alors croyez-y, faites le maximum ! Si en plus de votre passion vous y ajoutez le boulot alors ca va le faire à tous les coups ! Et puis sachez relativiser ! Bien sûr les études c’est très important mais ne perdez pas de vue l’essentiel ! Soyez heureux et dans tous les cas peu importe votre réussite vous trouverez toujours un moyen d’y parvenir ! 

livre-paces

PACES : Cliquez sur l’image pour lire le livre que j’ai écrit et dans lequel j’explique comment j’ai réussi ma PACES (organisation, méthode de travail, rythme de vie…) en me classant 81ème en tant que primant en Médecine !

2 Réponses

  1. ZERBIB

    Votre commentaire est en attente de modération

    Salut tout le monde je vais bientôt m’inscrire en médecine mais je reste perdu sur certain points pouvez vous répondre a mes questions?
    Comment fait-on pour choisir sa fac?
    Comment trouver un studio?
    A t’on besoin d’une calculette?
    Et enfin la question la plus importante
    Quelle était tes horaires de travail ,repos ,sommeille ,le weekend ?
    Merci d’avance

    Répondre
    • Raphaël

      Salut Ruben ! 🙂

      1. Pour choisir sa fac, je te recommande de celle prendre dont tu dépends en fonction de ton lycée. Aller dans une autre fac de France n’est pas forcément mieux (risque de non-acceptation si pas de place, problèmes d’organisation, adaptation à prendre en plus de la PACES…).

      2. En cherchant sur Leboncoin ou via une agence immobilière ? 😉 Je n’ai pas de réponse magique à te donner là, tout dépend de tes critères d’emplacement, de prix, etc.

      3. Cela dépend des facultés mais en grande majorité elles sont interdites lors du concours et cela même en maths ou en physique où tu dois tout faire de tête

      4. Le week-end je faisais mes 8h de sommeil, je travaillais toute la matinée avec une petite pause (10-15 minutes) toutes les 2 heures comme d’habitude. Je prenais le temps de manger tranquillement, je travaillais toute l’après-midi selon le même rythme que la matinée et en soirée, j’étais plus relax, je ne travaillais pas forcément beaucoup le samedi soir. 🙂

      Répondre

Laisser une réponse à Raphaël Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.