conditSalut Myriam,

Peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de ClubMedecine.fr ?

J’ai 19 ans et j’ai plongé dans l’univers de la paces il y a 1 an. Je suis passionnée par la flûte traversière et adepte du running. 

Peux-tu nous dire quel a été ton classement en PACES ? Etais-tu primante ou doublante ? Quelle filière as-tu choisi ? As-tu une idée de ce que tu veux faire plus tard ?

J’ai terminé 38ème de ma promo (NC à Rouen de 219 en médecine). J’étais primante. J’ai toujours souhaité faire médecine et j’envisage d’être médecin généraliste ou peut être me diriger vers la cardiologie si j’ai le courage d’enchaîner les 11 ans d’étude nécessaires…

De quel bac es-tu issue et quel genre d’élève étais-tu en terminale ?

J’étais en terminale S et j’ai obtenu mon bac mention très bien. J’étais une élève sérieuse, j’écoutais en cours et j’avais de très bons résultats en founisant peu d’effort.

Pour ceux qui s’interrogent sur l’infuence de la mention sur les résultats en paces, cela ne veut absolument rien dire. Des gens avec mention très bien ratent alors que d’autres ayant eu seulement une mention assez bien se révèlent en paces.

Tout dépend dans quel état d ‘esprit vous étiez en terminale et l’état d’esprit dans lequel vous arrivez en paces. La méthode de travail change, il faut être rapide et efficace. Savoir gérer son temps est primordial.

Que penses-tu du fait d’être en couple durant cette année de PACES ? L’étais-tu ?

Selon moi, cela n’est pas un problème, mais il vaut mieux que les deux personnes ne soient pas en médecine. C’est drôle de les voir à la BU s’embrasser amoureusement et penser « ah certainement deux qui n’auront pas leur paces ». 😛 C’est difficile de bosser à deux, on est souvent tenter par la pause calin etc..

Mon copain était en prépa.  On était déjà ensemble avant la paces et on a choisi de se voir tous les samedis ; c’était ma pause de la semaine (faites des pauses !!!) et la sienne aussi. On mangeait aussi ensemble un midi par semaine (juste une heure).

Etre en couple c’est un véritable soutien moral, on oublie la paces et on décompresse. Pour moi ce n’est pas un handicap mais plutôt une force à condition que votre copain/copine soit compréhensif et ne vous reproche pas de sans cesse travailler etc. ou pleurnicher avec des « tu me manques » qui vous déprime. ^^

Combien d’heures travaillais-tu par jour ? Comment organisais-tu ta journée ?

Alors euhhh la grande question du temps de travail en paces ^^. Ma prépa privée disait de travailler 10h par jour en plus des 4h de cours le matin. En gros on compte plus trop les heures en paces. Au début on débarque et on est tout content d’avoir enchainé 6h de boulot à la BU au mois de septembre. Rapidement on prend le rythme, on ne regarde plus la montre, ca sert à rien de savoir depuis combien de temps on travaille, on travaille jusqu’à ce qu’il n’y est plus rien à faire et il y a toujours quelque chose à faire en paces (retard à rattraper +++++) :/

Pour avoir un ordre d’idée, 8h-12h cours à la fac, pause du midi de une heure puis boulot jusqu’à 23h le soir. Ca c’est la journée classique d’un paces en semaine. Quand j’étais claquée je faisais une mini sieste de max 30minutes avant de commencer à bosser (mettre un réveil/minuteur pour se lever sinon on se réveille pas +++). Et des pauses évidemment entre plusieurs cours à apprendre/revoir : pause thé, pause café, pause goûter etc. ou juste pause pour le plaisir de se lever de sa chaise de bureau qu’on supporte plus.

Après le rythme archi soutenu de la semaine, si vous suivez la méthode des J, arrive le week end un peu plus tranquille (voire très tranquille pou ma part). Le weekend en plus cest la seule demi journée de pause que vous avez le droit de vous accordez (que vous devez vous accordez sous peine de faire un gros craquage burn out crise de nerf ——-). Weekend pour moi c’était quelques J de la semaine à refaire et surtout exos à fond dans mon lit avec de la musique pour kiffer un peu le moment (vous avez limite même plus l’impression de bosser!).

En semaine pas le temps d’en faire, alors tous les weekends j’en faisais que ce soient les exos d’ED ou des exos dans des bouquins ou de la prépa entrainez vous aux exos c’est primordial et ça fait gagner des places;)

Le samedi à partir de 16h fat pause jusqu’au lendemain ou debout 8h-9h (plus de grasse mat’ en paces, j’ai eu beaucoup de mal). Et c’est reparti ensuite pour une nouvelle semaine de cours (routine ++++).

Prenais-tu les cours à la main ou à l’ordinateur ? Et pourquoi ?

Alors je prenais mes cours à la main. Ordinateur ou stylo ça influence peu, le tout est de choisir le moyen de prise de notes pour lequel vous êtes le plus rapide (+++). Avantage de l’ordi ça évite les cours tout dégueux cracras pour ceux qui savent pas prendre des notes claires du premier coup (surtout ne réécrivez pas vos cours —— même si c’est sale, c’est juste la pire perte de temps qui existe et même si vous retenez en écrivant le rapport bénéfice/temps investi est pas rentable) mais on apprends vite vous inquiétez pas. 😉

Quelle a été pour toi la chose la plus compliquée cette année ?

Garder le moral c’est dur. La pression, la compétition, même entre potes. La solitude aussi, travailler seul dans sa chambre h24 c’est usant. Et puis le deuxième semestre est interminable on en a juste raz le bol de la paces. Prendre le rythme de la paces n’est pas si compliqué, trouver sa méthode de travail l’est beaucoup plus.

Un petit mot de la fin ? As-tu quelque chose à ajouter ou un conseil à donner pour les futurs étudiants en PACES ?

En vrai malgré tout ce qu’on raconte, cette année on la voit pas passer (on est trop occupés à bosser disent certains). Il faut pas partir battu d’avance ou en se disant qu’au pire on l’aura en deux ans, il faut se dire qu’on donne tout maintenant pour pas avoir de regrets, mais il faut pas non plus être super confiant et se voir déjà major de la promo.

Trouver rapidement votre méthode de travail, avoir un rythme fixe et s’y tenir. Et faire des pauses c’est juste intenable sinon. Continuer le sport ou mettez vous y, un bon footing ca vide la tête ca fait un bien fou quand on vient de passer toute son aprem à s’acharner sur le cycle de Krebs et que ça rentre pas. Bien dormir+++. J’ai pas hésité à faire des siestes quand j’en pouvais plus, le weekend ou en semaine (quand votre sieste dure 2h vous culpabilisez à fond par contre donc volonté à fond pour sortir se son lit après). Variez les endroits pour bosser et vos positions ^^ (chaise, lit+++).

Je pouvais plus voir ma chambre et mon bureau. Et faites attention à votre bouffe (ptite dédi aux abonnés frites mayo tout les jours au RU), ya des métamorphoses surprenantes après une paces. :/ Entourez vous de bons potes fiables sur qui vous pourrez compter et soutenez vous les uns les autres.

Et on a pas forcément le moral à zéro en paces, profitez de la pause du midi, mangez avec vos amis et déconnez un bon coup. Certes c’est une année à enjeu etc. mais vous allez rapidement devenir très fragile niveau humour, un rien vous fera rire aux éclats et c’est tant mieux. 😉

Ah et dernière ptite chose, bossez pas pendant les vacances d’été, on m’a dit de ne pas le faire, je l’ai fait et ça sert bien à rien vous rattraperez jamais les doublants et vous prenez absolument pas d’avance sur les primants ^^ la quantité de cours est telle que vous perdez votre temps, soufflez, prenez des forces et profitez des derniers instant de liberté. Je conseille par contre les stages de pré-rentrée proposés par certaines écoles privées ou certains tutorats, ça permet de pas pleurer à la fin de la première semaine et d’arriver en étant plus sûr de soi. 😉 Force et honneur futurs bizuths. 😉

En bonus : une jolie photo de la chambre bien rangée de Myriam à la fin de l’année ! 😀

chambre myriam paces

En toute honnêteté, j’ai retrouvé énormément d’éléments d’organisation et d’habitudes que j’avais également pris lors de ma PACES en lisant l’interview de Myriam, ces conseils sont donc très précieux et la preuve : ils marchent. Il n’y a pas de recettes miracles pour réussir sa PACES mais il y a des dénominateurs communs entre toutes les personnes qui réussissent, à vous d’aller chercher lesquels et de copier ceux-ci ! 

Si vous avez des questions à poser à Myriam, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire et je suis sûr qu’elle sera très contente de vous répondre. Si vous voulez savoir comment j’ai fait pour réussir ma PACES, vous pouvez lire mon livre ICI.

reussir sa paces

A votre future réussite,

Raph

18 Réponses

  1. kamal

    Hey Raphaël,

    Encore une fois de plus, un témoignage très intéressant et riche de conseils !
    Merci Myriam 😉

    Répondre
  2. Tancrède

    Respect à Myriam pour sa réussite, respect à tous ceux qui réussissent leur PACES d’ailleurs, vu la quantité de travail qu’il faut fournir !

    Répondre
  3. Hbubu

    Bonjour,
    Bravo pour cette interview je voudrais d’abord féliciter Myriam mais j’ai une petite question pour toi je serai a l’université de Rouen moi aussi l’année alors conseilles tu le tutorat ou la prepa privée? Et au niveau des excercices quelles annales conseilles tu ? Merci a toi

    Répondre
    • Raphaël

      Salut ! Concernant le Tutorat, c’est l’offre gratuite de la fac et ce sont les nouveaux P2 qui font les colles (le sérieux est plus ou moins là étant donné que les P2 font ça bénévolement et qu’ils ont eux leur P2 donc ils ont pas la pression), de ce fait des coquilles peuvent se glisser.
      Pour les prépas, c’est un vrai service que tu paies et j’ai tendance à dire que la qualité est bien meilleure que le Tutorat car justement tu as payé et ils ne peuvent pas se permettre de vendre « de la merde » (après certains Tutorats sont très biens et il faut aussi bien choisir sa prépa).
      Perso, comme je le dis dans mon livre, je pense que la prépa a joué une bonne partie dans ma réussite ! 🙂

      Répondre
      • Nicolas

        Salut Myriam et Hbubu !

        Franchement et pour être honnête on peut tout à fait réussir la P1 en étant au tutorat. Il y a une séance de colle par semaine le mardi puis des corrections en petit groupe le mercredi, ,jeudi et vendredi sur l’horaire du midi.

        En effet, il faut savoir que d’années en année ce dernier s’améliore : par exemple on propose des séances d’exo au S1 et au S2 ce qui n’était pas le cas avant, il y a aussi plein de fiches améliorées d’année en année résumant tout le programme qui sont en train de se faire depuis cette année 🙂

        Pour ce qui est du sérieux, justement on est bénévole et pas payé ou presque contrairement aux tuteurs des prépas ce qui fait qu’on est forcément motivé pour le faire. Et puis en P2 on a quand même le temps hein pour justement bien s’investir dedans (je fais du sport, je suis délégué de ma promo et en plus je suis tuteur d’optique et de pH métrie ^^).

        Donc pour le coup je trouve ça un peu vexant de lire que le sérieux laisse à désirer au tutorat alors que j’ai passé des heures et des heures à faire mes colles, le concours blancs, préparer des fiches de cours, des fiches d’exercices, des séances d’exo, corrigé en petit groupe les colles et les séances d’exercice, répondu à des dizaines et des dizaines d’email. Donc ça me fait un peu mal au cœur de lire ça (sans rancune hein )

        Chacun se voit attribuer un tuteur référent pour être accompagné tout au long de la P1, donner des conseils, apporter un soutien moral. De même qu’il y a des adresses mails pour chaque UE si tu as des questions à nous poser 🙂

        Enfin le tutorat est en contact direct avec les profs qui corrigent (pour la plupart) nos colles et même s’il y a parfois des erratas, vous êtes immédiatement prévenus (et les prépas en font également hein ).

        De même qu’on organsise 2 concours blancs (un par semestre) qui sont les plus représentatifs comparablement aux prépas (1192 inscrit cette année).

        Et dernière chose et pas des moindres : c’est gratuit ! Pas besoin de dépenser 1500 euros alors que le tuto propose un entrainement de bonne qualité !

        Alors oui les prépas proposent un service qui aide et je ne leur crache pas dessus du tout (et je ne mentirai pas d’ailleurs j’ai fait les 2 mais avec le recul je me dis que j’aurai pu ne faire que le tuto) mais je pense sincèrement que le tutorat est une vraie alternative !

        [mode promotion du tutorat off].
        Voilà bravo si tu as réussis à lire jusqu’ici

        Bon courage, profite bien de ta terminale et à l’année prochaine j’espère 🙂

  4. Hbubu

    Bonjour,
    Bravo pour Myriam cela ne doit pas etre facile pour decrocher la PACES en primante vraiment bravo alors je voudrais te poser une question concernant la prepa privée laquelle tu as choisie a Rouen? Et que me conseillerais tu comme annales? Merci a toi 🙂

    Répondre
  5. Jeremy

    Félicitations à toi, Myriam pour ce classement !
    ça prouve que c’est faisable et qu’il suffit d’avoir la bonne organisation et la motivation.

    Répondre
  6. Vincent

    Très bon témoignage, j’ai retrouvé un peu de ce que j’ai vécu en prepa.

    Répondre
  7. pierre

    Bravo a myriam j ai retrouvé dans son témoignage des techniques que j’utilise moi aussi c’est est rassurant de voir quelqu’un qui a décroché la PACES en utilisant ces méthodes

    Répondre
  8. Sophia

    Salut Myriam, je rentre en PACES en septembre, et ton témoignage me rassure un peu dans le sens où il me semble que j’ai un profil similaire au tien avant la PACES, notamment concernant mon niveau au lycée, où, comme toi, j’avais des facilités. Toutefois, je sais aussi que ça ne signifie rien quant à la réussite en PACES, mais grâce à ton témoignage, j’ai pu trouver des conseils pour m’y préparer au mieux, merci!
    PS : bravoooo pour ce superbe classement!

    Répondre
  9. Doc Junior

    Salut !
    Bravo pour ta P1 en primante 🙂

    J’ai trouvé ton témoignage très intéressant pour les futurs P1 en tout cas ! Mais n’oubliez pas qu’il existe aussi un tutorat (comme dans de nombreuses villes en France) et que ça vaut surement le coup de se renseigner un peu dessus avant de foncer tête baisser s’inscrire aux prépas 🙂

    Bon courage à tous les P1 et futurs P1 😉

    Répondre
  10. Neomi

    Salut Raphael , est ce que toi aussi tu prenais une grande pause des 16h tu trouves pas que sa fait beaucoup en pause ?
    Ou tu trouves cela indispensable ?

    Répondre
    • Raphaël

      Il faut prendre des pauses régulièrement, 15-20 minutes toutes les 2h/2h30 de cours est bien avec 1h le midi et 1h le soir environ ! 🙂

      Répondre
  11. Neomi

    D’accord raph a je le fais deja je parlais de sa grande pause c est a dire des 16h est ce que t’en fesais une ? 🙂

    Répondre
  12. ophélie

    bonsoir Raphaël encore un super témoignage mais j’ai une préoccupation, bon voilà moi je passe en première et je suis vraiment hésitante entre médecine et droit car en fait mon problème est que j’aime la médecine mais je ne sais pas si je suis faite pour cela car je ne supporte pas la douleur, de voir les gens souffrir me fait ressentir leurs souffrances et j’ai aussi peur de trembler en faisant une injection. Je n’ai pas peur concernant la théorie je suis un bosseuse mais en ce qui concerne la pratique j’ai beaucoup de doutes.

    J’espère que tu recevras mon message que tu le liras et que tu me répondras afin de m’aider sur tous ces doute.

    Merci d’avance.

    Répondre
    • Raphaël

      Salut Ophélie, la médecine ne se résume pas qu’à la douleur, le sang ou aux piqures. Il y a plein de spécialités dans lesquelles on est pas confronté à tous ces côtés de la médecine donc pour moi, tu peux très bien faire médecine, ce n’est pas rédhibitoire ! 🙂

      Répondre

Laisser une réponse à Vincent Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.