alice paces

Le selfie avec le Netter (livre très intéressant à avoir), celui qu’on a tous fait ! 🙂

 

Salut Alice,

Peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de ClubMedecine.fr ?

Salut, moi c’est Alice, 18 ans, faluchée sous le nom de « Toupou », j’ai grandi en région parisienne et j’ai déménagé à Lille pour mes études de médecine. Je viens d’obtenir ma PACES à la faculté catholique de Lille.

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre des études de médecine et d’aller en PACES ?

Mes grands parents sont médecins et j’ai toujours trouvé génial ce qu’ils faisaient. Depuis toute petite je suis fascinée par ce métier, et en réalité je sais que je veux être médecin depuis mes 7-8 ans. Autant dire qu’un rêve de gamine vient de se réaliser !

Penses-tu que cela doit être obligatoirement une vocation ?

Non, selon moi cela n’a pas forcément besoin d’être une vocation mais il faut quand même se lancer dans l’aventure avec un but précis et une motivation en béton. En effet, ce sont des études vraiment très dures et si on part en PACES en n’étant pas sûr de soi, on perd son temps parce que ça ne marchera pas. Pour ma part c’était une vocation et c’est vrai que cela m’a aidé à garder la motivation.

Peux-tu nous dire quel a été ton classement en PACES ? Etais-tu primante ou doublante ? Quelle filière as-tu choisi ? As-tu une idée de ce que tu veux faire plus tard ?

Alors moi je suis arrivée 30/455 en doublante. J’ai choisi médecine. J’aimerai beaucoup travailler avec les enfants donc devenir pédiatre.

As-tu fait une prépa ou le Tutorat ? Pour quelle raison ?

Chez nous, à la catho, le tutorat est compris dans l’emploi du temps et fait office de prépa, on y va ou pas selon nos besoins et envies mais de toute manière il nous est accessible. Pour ma part, je l’ai suivi aussi bien en tant que primante qu’en doublante et j’avoue que ça m’a beaucoup aidée. Après je pense qu’il faut faire attention à ne pas vouloir trop en faire, dans le sens où plus on va chercher les infos à différents endroits et plus on risque de s’éparpiller et de ne pas être efficace. Selon moi le tutorat c’est le bon plan.

Quel a été pour toi la chose la plus compliquée cette année ?

Cette année ce qui a été le plus difficile c’est d’arriver à garder le moral, et ne pas abandonner. A vrai dire c’est une grosse baisse de moral et d’énergie qui m’a fait redoubler l’année dernière. Partant de là, j’avais très peur que ça m’arrive cette année aussi mais ma famille, mes amis et mon copain ont été là pour moi et m’ont aidée à venir à bout de cette année de torture qu’est la PACES.

Avais-tu ton propre logement ou vivais-tu chez tes parents ? Pourquoi as-tu fait ce choix ?

Je vivais chez mes grands parents. Ce choix a été vite fait dans la mesure où, venant d’une famille nombreuse, je ne m’imaginais pas vivre seule enfermée dans une chambre étudiante. L’avantage de vivre chez ses grands parents c’est de ne pas avoir à faire les courses, les repas, les lessives, c’est un sacré gain de temps et puis ça permet aussi le temps des repas de parler d’autre chose que médecine.

Un petit mot de la fin ? As-tu quelque chose à ajouter ou un conseil à donner pour les futurs étudiants en PACES ?

Si je devais dire une seule chose (ce que je n’arriverai probablement pas à faire) c’est « restez motivés ! ». Le travail c’est essentiel mais tout le monde bosse en PACES. Ce qui fait la différence c’est le mental, rester focus sur son objectif et garder une mentalité de battant, croire en soi et donner tout ce qu’on a.

Une autre chose très importante que j’ai appris pendant mon année de doublante c’est de savoir s’accorder une pause de temps en temps, quand on est éclaté de fatigue, quand on ouvre un cours et qu’on fond en larmes, ça sert à rien de s’acharner, une sieste, un bon film ou une balade et c’est reparti !

Courage, et soyez fiers de vous quoi qu’il arrive parce que la PACES c’est pas un jeu d’enfant et n’oubliez pas, c’est un marathon, pas un sprint !

J’aime beaucoup cette conclusion de Alice, surtout lorsqu’elle dit que le mental fait la différence. C’est entièrement vrai, les 3/4 de cette année se passe dans la tête ! Si vous avez des questions à poser à Alice, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire et je suis sûr qu’elle sera très contente de vous répondre. Si vous voulez savoir comment j’ai fait pour réussir ma PACES, vous pouvez lire mon livre ICI.

reussir sa paces

A votre future réussite,

Raph

14 Réponses

  1. Kamal Le Marocain

    Hey Raphaël,

    Quel interview riche en expérience, en conseils sincères et réels pour réussir son année de PACES !
    Je remercie beaucoup Alice pour son témoignage.

    A très bientôt !

    Répondre
  2. Sebas

    Elle a bien raison Alice, c’est bien un marathon et pas un sprint! cet état d’esprit de garder la motivation doit être applique a tout les aspects de la vie en général…

    Répondre
  3. marion

    coucou 🙂
    j’ai une petite question 🙂
    esque tous le monde est pris en PACES car je suis en terminale bac pro sanitaire et social et j’ai ete accepter en PACES de quel bac sortai-tu ?

    Répondre
    • Alice

      Salut Marion 🙂
      J’ai fais un bac général filière scientifique.
      Je pense que tout le monde est accepté en faculté mais que toutes les filières ne sont pas forcément judicieuses (je pense aux littéraires par exemple qui n’ont pas fait beaucoup de sciences au lycée). Après si on est motivé et qu’on bosse ça peut le faire 🙂

      Répondre
  4. Zay

    Bonjour Alice,
    Ayant été accepté à l’université catholique de Lille, cette interview m’a été très utiles et ne fait que confirmer mon choix pour l’année prochaine. Cependant, j’aimerai te poser quelques questions. Est-ce que ton intégration a été facile malgré l’ambiance de concurrence et enfin, est-ce que le concours est entièrement sous forme de question excepté la SSH, tout comme les autres universités ?
    Merci beaucoup !

    Répondre
    • Alice

      Coucou Zay,
      L’intégration s’est très bien passée, on ne ressent pas du tout l’esprit du concours fin aout c’est super sympa et ça permet de lier des premiers lien pour l’amphi qui arrive vite après 🙂 J’y serai peut être qu’on s’y croisera 🙂
      Pour le concours, effectivement toutes les épreuves sont sous formes de QCM sauf la SHS qui est sous formes de QROC (questions de cours) et question rédactionnelle (sur un ou plusieurs textes étudiés pendant l’année)
      Voila, profite bien de tes vacances avant la rentrée !

      Répondre
      • sacha

        a la fac catho de lille en 2015
        car j’hesite entre fac catho et etat pour l’annee prochaine

  5. Néomi

    Salut Alice ,
    Félicitations
    dis moi as ton avis qu’est ce qui fait qu’on a plus de chance de réussir en doublant ?
    Et en primant qu’est ce qui t a manqué comme methode pour reussir ?
    et est ce que tu as bossais tes cours l été en doublante
    Bisous

    Répondre

Laisser une réponse à Kamal Le Marocain Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.